Non classé

Quand nos protégés passent après…

Nous sommes nombreux à s’être fait abuser par les mensonges et manipulations d’une presidente sans scrupule. Certaines ont fait des prets non remboursés. D’autres ont payé des factures jamais remboursées. Mais nous pensions au moins que nos protégés étaient sa priorité. Il n’en est rien !

Nous savons désormais que le compte de l’association était débité pour ses besoins personnels puisque ses achats de tabac figurent sur les relevés et que les dons espèces n’arrivaient pas sur ce compte !

Combien de soins aurions nous pu effectuer sans ses malversations ?! Quand on laisse des chatons sans traitement pour se payer ses cigarettes, on ne peut plus crier haut et fort qu’on aime les animaux. On s’en sert juste comme outil de fraude et c’est à vomir.

Non classé

Communiqué de Stéphanie

L’aventure Gamelles 37 s’arrête pour moi aujourd’hui. Je ne suis plus à compter de ce moment référente adoption de l’association.

En plus de 2 ans au sein de cette association, j’ai rencontré des adoptants adorables, des bénévoles investis, des soutiens indéfectibles. J’ai aussi croisé des irresponsables, vu partir des personnes très bien, et d’autres beaucoup moins. J’ai donné sans compter de mon temps, de mon énergie et de mon argent. J’ai cru à ce que nous faisions. J’ai aimé ce que je faisais et ces plus de 500 chats adoptés m’ont rendue heureuse. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Trop de choses ne me plaisent pas dans les décisions qui sont prises : le non respect des anciennes familles d’accueil, l’oubli de certains de nos protégés qui nécessitent des soins, le discours sur certains adoptants et la valse des vétérinaires.

Mais au-delà de tout ça c’est la trahison amicale qui fait que je quitte mes fonctions dans l’association. J’ai défendu maintes fois notre présidente pour ses coups de gueule ou ses silences, son manque de diplomatie, ses lenteurs administratives. Je le faisais volontiers car j’admirais son engagement. Je pensais avoir le privilège d’être parmi ses amies avec les divers témoignages sincères et concrets qu’elle avait eu de ma part tant pour l’association qu’à titre personnel. Elle m’appelait chaque jour plus de 3 fois. Ce n’est plus le cas car aujourd’hui l’association me doit 3 mensualités de 250€ en retard pour un prêt que j’ai consenti pour payer les dettes vétérinaires en février (et 3 restent à venir). Pas un mot d’excuse pour le retard accumulé et la situation financière personnelle dans laquelle elle me met.

La trésorerie de l’association n’est pas importante mais les rentrées d’argent existent même si les comptes sont opaques. Je gérais les adoptions donc je savais ce qu’il rentrait a minima. Par contre l’utilisation des fonds restent un mystère. Les comptes n’ont jamais été validés en assemblée générale car jamais présentés réellement. Et ce ne sont pas les seules irrégularités. Alors ce non respect de la parole donnée, les mensonges et manipulations alors que je l’ai fait de bon coeur (certains diront bêtement) m’ont écœurée. Ma passion pour les chats et mon engagement pour la protection animale ne changeront pas. J’aurai toujours cette affection pour les protégés de l’association et les belles personnes rencontrées parmi les familles d’accueil et les adoptants. J’espère de tout coeur que les dérives qui motivent mon départ n’affecteront pas le bien-être mérités de tout ces 4 pattes.

(Le site internet fermera avec mon départ car il a été fait, animé et financé par moi.)

Non classé

COMMUNIQUE DE LA PRÉSIDENTE

ASSOCIATION GAMELLES 37

INFORMATION

En tant que Présidente j’ai pris une décision qui va porter polémique j’en suis consciente mais notre rôle est de sauver nos 4 pattes et c’est tout ce qui compte.

On se bat et le mot est faible pour les sauver bien souvent d’une mort assurée.

J’en ai assez d’apprendre la mort, la perte et les maladies de nos protégés qui ont été sauvés par nous.

Un chat est casanier et il accepte et aime la vie dans un cocon à condition que le maître le considère, s’occupe de lui et lui donne les moyens de jouer par exemple.

Les gens s’imaginent contrôler ou mettre sous « surveillance » les sorties de leur chat c’est totalement faux vous ne pouvez rien contrôler !!!!

Même en maison il y a des moyens pour en sécuriser les accès mais bien entendu trop contraignant pour certains.

Je pense à des personnes qui ont compris et ont fait le nécessaire et tout se passe bien.

Donc si les adoptants n’acceptent pas ce qui est bien pour nos protégés et bien tant pis ce sont nos/mes conditions

J’ai des chats depuis des lustres et ils ont tous vécus sans sortir !!!Les critiques vont être nombreuses mais j’assume.

Catherine

Non classé

Et si on lui foutait la paix ?

Chaque jour son téléphone sonne près de 100 fois. C’est parfois une demande d’adoption qu’elle relaye à la référente. C’est parfois une proposition de don en nature de couvertures ou croquettes. Mais dans la majorité des cas c’est une demande de sauvetage.

Aujourd’hui c’est son anniversaire. Alors si pour une journée elle pouvait avoir un peu de répit ! si pour une journée les sms était pour lui souhaiter un bon anniversaire, la remercier de son investissement sans faille, la féliciter du travail accompli, l’encourager pour les épreuves actuelles et à venir.

Ce 17 juin, envoyez des photos de nos protégés adoptés ou des nouvelles positives. Demain reprendra avec les appels insultes, les appels exigences, les appels menaces, les appels chantage. Mais aujourd’hui offrez-lui des appels bonheur !!

Bon anniversaire à notre Présidente,  Catherine.

0a847547d145a80fb1c84e9f9f859835.jpg

Non classé

Nous sommes bénévoles !

Gamelles 37 est une association de protection animale Loi 1901 gérée uniquement par des bénévoles et il semble opportun de le rappeler.

Quand on sait ce que coûte un chat en litière et nourriture, je vous laisse imaginer le budget alloué chaque mois à nos 150 protégés, sans compter ceux que nous nourrissons sur site comme à l’Ehpad de Loches. Vous ajoutez le vermifuge, l’antiparasitaire et les nettoyants oreilles et yeux qu’il faut prévoir pour ce petit monde. Viennent ensuite les frais vétérinaires : consultations, antibiotiques pour un coryza, anti-diarrhéiques pour des intestins en vrac, etc… Et je ne parle même pas des cas lourds nécessitant une hospitalisation et/ou une opération (Enucléation comme pour Ozéa, retrait d’une tumeur pour Julie, traitement de la dernière chance pour Calin, perfusions pour Live,….). Il y a aussi les frais postaux, l’essence. Ce sont les dons de nos généreux soutiens qui permettent à l’association de remplir ses missions. Et c’est tout ! Les frais d’adoption ne couvrent même pas ce que nous déboursons pour nourrir et soigner nos protégés avant leur adoption.

Alors oui, nous sommes bénévoles ! Nous payons nos cafés, nos déplacements, et participons régulièrement sur nos propres finances pour les frais d’accueil d’un animal, la nourriture ou la litière d’une famille d’accueil, le vermifuge pour une autre, l’avance de frais de stérilisation quand l’adoption n’est pas pour toute suite. Personne n’est rémunéré ! Personne ne se remplit les poches. Bien au contraire ! Et nous le faisons de bonne grâce dans la limite de nos capacités car nous aimons plus que tout ces êtres sans défense que nous recueillons.

Chaque bénévole prend sur sa vie personnelle, familiale et parfois même professionnelle pour donner de son temps, de son énergie et de son amour. Ce n’est pas un travail mais la charge en est la même, voire plus. Alors il est insupportable d’être insultées, raillées, jugées et diffamées ! Il est insupportable qu’on nous suggère de « changer de métier » et qu’on nous reproche de ne « servir à rien » ! Il est intolérable que le bénévole ne soit pas respecté !

Quand vous contactez Gamelles 37 :

  • Posez-vous la question de l’horaire ! 6h00 du matin ou minuit ? Accepteriez-vous d’être dérangé à de tels horaires ?
  • Posez-vous la question du jour ? le jour de la fête des mères ou le matin de Noël ? Si ce n’est pas une urgence, n’avons nous pas droit à un dimanche tranquille ?
  • Posez-vous la question de l’opportunité de votre demande : nous solliciter pour un sauvetage, bien sûr ! mais si c’est pour « fourguer » l’animal au 1er qui passe et nous mettre devant le fait accompli alors qu’on a sollicité nos familles d’accueil et nos bénévoles pour trouver une solution le plus rapidement possible, vous nous faites perdre notre temps à tous.
  • Rappelez-vous que si nous ne répondons pas c’est que nous ne POUVONS pas. La plupart des associations ne donnent pas de numéro de téléphone. Gamelles 37 est joignable sur 2 numéros diffusés très largement mais ce n’est pas une raison pour en abuser. Quand on nous appelle 10 fois de suite dans l’heure car le 1er appel est resté sans réponse, comment voulez-vous qu’on soit aimable à la onzième fois ?!
  • Comment réagiriez-vous si on déposait devant votre porte un carton avec 3 chatons de moins de 2 mois, sans vous demandez votre avis ? Notre amour pour les animaux n’implique pas que nous soyons à la disposition des lâches, des irresponsables et des abrutis !

téléchargement (1).jpg

Non classé

Les chatons c’est mignon !

Le printemps est là avec les fleurs, les journées qui s’allongent et les chatons ! Pas un groupe sur facebook où les animaux sont évoqués sans une publication du type « donne chatons », « chatons à réserver », « recherche chaton gratuit ». Certaines annonces paraissent entre la vente d’une paire de chaussures ou d’un meuble d’occasion !

identificationQuand on commente en rappelant la loi sur l’identification obligatoire des chatons cédés, même gratuitement, on se fait rapidement incendier car on se mêle des affaires des autres. Mais ce sont bien nos affaires aussi pourtant. Ces chatons « gratuits », non identifiés, cédés au plus rapide, grossissent chaque année les accueils des associations.

Il y a ceux qui seront abandonnés après quelques mois car « trop destructeurs », car leur famille déménage, leur propreté laisse à désirer car la stérilisation est « trop chère ». Le chaton tout mignon est devenu un gros matou qui perd ses poils, joue un peu moins, mange plus et occasionne peut être des frais vétérinaire. Et puis finalement, on ne le rend peut être pas heureux (belle excuse !), il serait mieux ailleurs (pour son bien évidemment). Facebook déborde d’annonces de ce type : « ne me jugez pas, c’est pour son bien, je n’ai pas le choix » On a toujours le choix ! Le choix d’assumer ses responsabilités même si elles compliquent le quotidien, même si elles impliquent des sacrifices !

Il y a ceux qui seront perdus ou écrasés car livrés à eux-même dehors  avec les dangers que comporte le monde actuel (piège, maltraitance, circulation, poison, prédateurs animaux ou humains….). Certains seront recueillis mal en point, soignés à grand frais et resteront en famille d’accueil longue durée car handicapés ou trop traumatisés. Nos exemples sont hélas bien trop nombreux.

Et il y également ceux qui ne seront pas adoptés car de la mauvaise couleur, peut être pas assez « ronronnant », trop petit, trop gros, au poil trop court….recueillis par les associations ils resteront jusqu’à l’hiver, jusqu’à la fin des « chatons gratuits » pour espérer intéresser un adoptant qui ne les trouvera pas trop vieux, trop grands, pas assez chatons. Ceux nés de portées de particuliers, les « non casés » de la fratrie seront retrouvés vers 2-3 mois seuls dans un champ, dans une boite en carton près d’un container poubelle, balancés dans un hameau où quelqu’un aime bien les chats…

Alors, sur la page de notre Présidente hier, vous avez peut-être vu un nouveau « coup de gueule ». Mais comment ne pas hurler de rage, maudire le pseudo-humain qui a balancé dans une boite imbibée par la pluie 6 chatons de moins de 2 jours après les avoir arrachés à leur mère qui doit en plus souffrir de ses montées de lait non contrôlées. C’est les tuer en se voilant la face ! Les condamner en s’en lavant les mains. Ces 6 petits êtres n’ont pas demandé à naître, ni à souffrir.

Comment peut-on être indifférent à 6 petits coeurs pour lesquels chaque battement est une lutte ? Gamelles 37 se battra toujours pour la vie. Ils sont là et tant qu’ils feront l’effort de survivre on les aidera jusqu’à leur offrir, nous l’espérons, une vie décente dans un foyer aimant.  Mais on se battra aussi pour que ces actes odieux ne soient plus possibles, en râlant sur nos pages, en attaquant les responsables identifiés et en multipliant nos campagnes de sensibilisation, même si cela nous rend impopulaires. Notre motivation c’est eux et ce sera toujours EUX !