Nos étoiles dans le ciel

Poppy

Poppy (Ex-Negus) est né dans un jardin à Joué les Tours, avec ses 2 soeurs (Nouméa et Nausika) et son frère (Nioki). La maman (Joséphine) n’a pas pu être attrapée en même temps et les 4 chatons ont été confiés à une famille d’accueil pour être chouchoutés et sociabilisés.

Poppy a été adopté à 10 semaines par une jeune femme en couple avec 2 jeunes enfants. Il était joueur, sociable et même câlin. Le suivi d’adoption était positif avec une bonne adaptation et un foyer complice avec ce joli chaton tout noir.

Poppy a grandi, les nouvelles se sont espacées. et puis le compagnon de l’adoptante nous a contactées. Les 2 fillettes étaient malmenées par le chat, surtout une. Rien n’avait prédisposé Poppy à devenir agressif. Nous avons donné des conseils, suggéré une visite avec un comportementaliste. Mais rien ne marchait. Le chaton devenu adulte était un problème et le compagnon était prêt à le balancer dehors dans une ferme alors qu’il n’avait vécu qu’en appartement depuis ces 4 semaines.

IMG_4813
Adopté en août 2017 à 2,5 mois, sa famille n’en veut plus car les jeunes enfants seraient un problème. Ce gentil matou est pourtant bien agréable à vivre et ne mérite pas de se retrouver dehors 18 mois après.

L’adoptante a tempéré son compagnon et gardé Poppy mais un temps seulement. Elle nous a rappelées pour une prise en charge très rapide sous peine d’abandon du jeune félin qui était à leur côté depuis plus d’un an.

Audrey a accueilli Poppy. Il ne connaissait pas la vie avec d’autres chats et il lui a fallu apprendre à se faire une place et accepter quelques coups de pattes des plus dominants que lui. Il commençait à prendre ses marques, se laissait chouchouter et partager l’espace des autres chats.

Avant-hier Audrey a constaté un changement de comportement. Poppy était prostré sous un meuble, visiblement affaibli. Il avait maigri en 1 semaine mais ce que sa nounou avait pris pour un besoin de vermifuge était bien plus grave. Il s’est mis à vomir dans l’après-midi puis convulser jusqu’à uriner sur lui-même avec un début de perte de motricité arrière.

Poppy.jpg

Le vétérinaire l’a pris en urgence et a très vite orienté son diagnostic sur une défaillance hépatique. Sous traitement et perfusion pour la nuit, Poppy s’enfonçait.

Hier matin notre protégé n’était plus que l’ombre de lui-même, comateux, avec des réflexes quasi inexistant si ce n’est des crises qui le projetait contre les parois du box sans qu’il ait conscience de son état.

Nous avons choisi d’abréger les souffrances de Poppy comme le vétérinaire nous l’a conseillé. La gravité de son état, son inconscience installée et la possibilité qu’il ressente des douleurs nous ont convaincues. Nous pleurons toutes le destin tragique de ce jeune chat.

Le traumatisme de l’abandon et le rejet qu’il a subit avant de revenir dans l’association ne sont certainement pas innocent dans le déclenchement soudain et fulgurant de sa défaillance hépatique.

Nous maudissons cette femme et son compagnon qui ont adopté ce chaton comme un caprice, n’ont pas éduqué leurs filles à le respecter autrement que comme une peluche et qui l’ont jeté après comme une vulgaire chaussette parce que leur comportement avait crée chez lui des réactions non conformes à leurs attente.

Nous pensons à toi Poppy, petite étoile à jamais dans le coeur de l’équipe de Gamelles 37.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s