Non classé

Oriane

IMG_1993

Oriane a été recueillie à Epeigné les bois. Cette petite puce toute ronronnante était affamée mais Oriane ne gardait rien. A peine ingérée, la nourriture était vomie. Le lait maternel passait un peu mieux mais ne rassasiait pas cette chatonne de 6 semaines environ. Catherine a tenté de l’alimenter par mini cuillerée toutes les 20 mn (même la nuit). Elle l’a couvée, réchauffée, chouchoutée. Samedi son état s’est subitement dégradé. Hypothermie, reprise de sévères vomissements et fatigue généralisée ont remplacé le caractère curieux et câlin de notre protégée. Nos bénévoles ont été sollicitées pour l’amener chez notre vétérinaire à 21h00. Après radiographie, le verdict était sans appel. Oriane avait une malformation, certainement congénitale, et son gros oesophage était la cause d’un énorme bouchon inopérable qui obstruait tout passage de l’alimentation. Elle allait mourir de faim et d’atroces souffrances par la compression de ses poumons et son coeur par ce bouchon monstrueux. Alors, nous avons pris la décisions de l’accompagner jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Elle s’est éteinte sans violence, sans y penser, caressée et embrassée jusqu’au bout.

Le destin d’Oriane est tragique et a remué toute l’équipe qui l’a croisée, de sa 1ère nounou, à son chauffeur pour le vétérinaire, et bien sûr Catherine notre Présidente pour qui chaque décision de ce type est un crève coeur et résonne comme un échec. Mais son histoire explique toute l’essence même de Gamelles 37. Tant que tout n’est pas tenté et tant que l’animal ne souffre pas nous cherchons le soin, le traitement qui le soulagera. Bien sûr, tenter de sauver Oriane nous a coûté cher et il n’y aura aucune entrée d’argent fasse à cette dépense puisque la chatonne n’a pas été sauvée et ne sera pas adoptée.

Certains trouvent nos frais d’adoption élevés pour des animaux non vaccinés et généralement non testés fiv/leucose. Mais c’est pour tenter de sauver des petites Oriane que nous demandons 40€ de frais d’adoption. Nous refusons l’euthanasie facile des chatons ou adultes mal en point. Certains vétérinaires nous ont reproché de ne pas favoriser les chatons jouflus et de perdre de l’argent pour des cas jugés désespérés.

Nallis était de ces cas désespérés et c’est la pugnacité de sa famille d’accueil et le soutien sans faille de la Présidente que Nallis est aujourd’hui soulagée de ses problèmes respiratoires. Nous aurions évité de grosses factures en suivant le 1er avis qui la jugeait victime de coryza chronique. Mais chez Gamelles 37, on se bat pour les sauver avant de spéculer sur nos ressources. Et si un vide grenier s’impose pour gagner 50€ et bien c’est toujours ça qui participera au sauvetage d’une autre Nallis ou à l’accompagnement d’une Oriane qui ne mérite pas de souffrir sans raison.

Alors souvent on vous sollicite, on vous interpelle pour un soutien, une aide financière. Mais quand Gamelles 37 prend en charge un animal, ce n’est pas l’argent qui motive nos choix. Ce qui motive nos choix c’est l’amour.

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s